Signe du Scorpion, Jardin Botanique de Palerme, Sicile
Signe du Scorpion - Jardin Botanique de Palerme

Conscientisation, Transformation et Renaissance 

Le mois passé, nous avons commencé la nouvelle année astrologique en célébrant Mars et le Bélier fonceur, le n°1 de nos 12 principes astrologiques. Nous avons ainsi découvert le premier des six axes de notre ronde zodiacale qui révèle le tout premier rapport qui unit Mars, le symbole de la conquête virile et de la survie, à Vénus, l’expression du charme féminin et du plaisir de vivre.

Pour la Pleine Lune en Scorpion éclairée par le Soleil en Taureau marquant le deuxième mois de notre année astrologique, les rôles ont changé : le Soleil est passé du Bélier gouverné par Mars (Feu/yang) l’archétype du combattant, au n°2 de nos 12 principes astrologiques, le Taureau paisible (Terre/yin) gouverné par Vénus, image archétypale de la Beauté et du plaisir de vivre.

L’opposition Taureau–Scorpion de cette Pleine Lune illumine la présence de Vénus face à Pluton, l’octave supérieure de Mars. En effet, jusqu’à la découverte de Pluton en 1930, c’était Mars qui gouvernait le signe du Scorpion. Mars et son octave supérieure Pluton sont deux planètes combatives qui se partagent – à des niveaux semblables mais fort différents aussi –   ‘la sexualité, le pouvoir, l’argent, la mort et la régénération…’. Mars est plus direct, fonceur et immature dans son combat pour gagner alors que l’approche de Pluton est nettement plus complexe, intense, profonde et transformative à long terme.
L’Axe Taureau-Scorpion est l’Axe des Ressources associé à une échelle de valeurs et de motivations dans l’expression de nos talents face aux divers défis que la vie nous oblige à relever.

Lune en Scorpion opposée au Soleil en Taureau

Si la Lune en Scorpion (Eau/Pluton) nous pousse à suivre nos instincts, ces messages puissants et non verbaux qui viennent du plus profond de nous, le Soleil en Taureau (Terre/Vénus), nous exhorte à garder les pieds sur terre, à ne pas gaspiller nos ressources – physiques, mentales et spirituelles, et à profiter pleinement du présent. Le signe du Taureau est le signe du Bouddha qui nous enseigne que l’unique moment où une transformation peut se réaliser est le Présent.
Dans le contexte actuel, garder le pouvoir (Pluton) entre nos mains – ou le récupérer – s’avère une transformation cruciale si l’on veut renaître à la vie plutôt qu’accepter docilement de nous limiter à la survie.

Cette Pleine Lune en Scorpion offre la possibilité d’effectuer le ‘grand nettoyage de printemps‘. Elle nous invite à descendre au plus profond de nous afin de prendre conscience de ces émotions négatives qui drainent notre énergie et notre joie de vivre (Vénus/Taureau). La mise en exergue du Scorpion, le détective du zodiaque, un signe d’Eau dont la fonction sentimentale nous rattache au Passé et aux souvenirs enfouis, pousse à prendre conscience et à se délester le mieux possible des souvenirs négatifs tout en développant une mémoire optimiste. Développer cette force de caractère propre aux signes fixes est aussi un cadeau de cette Pleine Lune sur l’axe Scorpion-Taureau.

L’Ère du Verseau et des Lumières

L’ambiance du moment – ce présent que nous explorons ici – est aussi fortement imprégnée par Uranus, l’archétype de la Liberté, de l’émancipation du passé, l’esprit inventif et révolutionnaire qui nous pousse à ‘oser savoir’, plutôt qu’à nous contenter de croire.(1) Un vent de liberté souffle sur cette Pleine Lune opposée à Uranus conjoint au Soleil, Vénus et Mercure en Taureau et au carré de Saturne en Verseau (Air/intellect), le signe gouverné par Uranus.
La peur saturnienne – instruments de ces tyrans intérieurs et extérieurs qui nous oppressent – peut être démantelée par la réflexion et l’intelligence d’une saine mise à distance qu’Uranus nous inspire.

L’opposition d’Uranus à la Lune en Scorpion gouvernée par Pluton – l’image archétypale de la prise de conscience profonde, du lâcher-prise et de la transformation – peut aussi nourrir l’inventivité et les diverses possibilités de renaître plus conscientes, plus fortes, plus audacieuses, plus inventives après cette longue descente au royaume d’Hadès où gisent encore tous ces vieilles émotions enterrées et autres problèmes non résolus.
Il est temps de faire peau neuve, comme le serpent – un des symboles du Scorpion – qui mue, se débarrasse de sa vieille enveloppe devenue trop étroite, pour se régénérer et continuer de grandir et de s’épanouir à l’instar du Phénix qui renaît de ses cendres – autres image symbolique du signe du Scorpion.

Au niveau culturel, Uranus représente la figure archétypale de l’Ère du Verseau qui est en train de remplacer celle de Neptune, le symbole de l’Ère des Poissons que nous quittons tout doucement – avec tous les bouleversements et ajustements qu’une telle r-évolution implique.

Le succès humanitaire universel de cette nouvelle ère dépend bien sûr de l’investissement conscient, unique et indispensable de chaque individu.
Il est grand temps de passer à l’action !

Notes :

(1) ‘Ose savoir !’ ou le ‘Sapere aude’ ! La devise des Lumières d’Emmanuel Kant.
Consulter le chapitre d’Uranus dans ‘Écriture Céleste’… p.409 à 426.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page